« Pour un Syndicalisme de Lutte de Classe et de Masse

Accueil ] Remonter ] 48ème Congrés de la CGT ] 47ème Congrès de la CGT Mars 03 ] Non à la Guerre ] Retraites ] Santé Protection Sociale ] Social et luttes ] Collectifs Nationaux ] Europe ] Conférences Internationales ] Nos Fondements ] Amis de C. L. CGT ] Archives ]

Accueil
Remonter
Education Syndicale
Nos Coordonnées
Le Rassembleur : Notre revue
Sommaire
Téléchargement
Contactez nous !
Adhérer
Vers d'autres sites
Rechercher sur le site

 

CL-CGT solidaire des « 4 de la Rochelle »

appelle à leur relaxe

 

 

Le vendredi 8 décembre 2006, 4 militants syndicaux comparaîtront devant la Cour d’appel de Poitiers. Ils sont accusés d’avoir participé à l’incendie du siège du MEDEF, le 5 juin 2003, après la manifestation contre la réforme des retraites.

 

Cette comparution fait suite à l’appel interjeté par le puissant syndicat patronal et le Parquet contre la décision prise en première instance qui a conduit à la relaxe de deux d’entre eux et à la condamnation à un mois de prison avec sursis et au versement d’une amende, effarante, de 1,2 millions d’euros pour les deux autres.

 

Il est un fait indéniable que l’acharnement judiciaire auquel se livre le MEDEF et les pouvoirs publics contre les 4 accusés, participe à la criminalisation de l’action syndicale engagée depuis fort longtemps contre les militants les plus en pointe dans la lutte contre le patronat et ses relais politiques, plus particulièrement contre les syndicalistes les plus aguerris à la lutte de classe.

 

L’offensive du MEDEF contre l’exercice du droit syndical s’inscrit dans le droit fil de la politique sécuritaire sur laquelle s’appuie aujourd’hui le gouvernement pour réduire les libertés démocratiques et dans le même élan renforcer les instances répressives.

 

Par cette politique, MEDEF et gouvernement espèrent tétaniser ainsi les forces sociales, et poursuivre, sans entrave, leur politique de casse des droits et des acquis sociaux, le bradage du patrimoine national par la privatisation de ce qui reste des grandes entreprises publiques, et de l’indépendance nationale en diluant la souveraineté du pays dans l’Europe impérialiste.

 

Le combat pour la relaxe des « 4 de la Rochelle » est un combat pour la défense et la préservation des libertés démocratiques.

 

Ce combat concerne toutes les femmes et les hommes de progrès, tous les militants progressistes et révolutionnaires.

 

Le collectif CL-CGT soutient sans réserve la lutte pour la relaxe des « 4 de la Rochelle ». Il rappelle à tous les travailleurs, en activité ou privés d’emplois, hommes et femmes, la nécessité de s’unir, de réagir, ensemble et en même temps, pour s’opposer efficacement à la politique antisociale du MEDEF et de ses laudateurs.

 

CL-CGT participe à cette action de solidarité et de lutte en réitérant son appel à la rupture avec toutes les orientations qui s’accommodent avec le système social dominant, qui cultivent l’illusion du dialogue et de la négociation loyale avec le MEDEF qui, pourtant, durcit jour après jour, sa lutte contre la classe ouvrière et contre ses représentants les plus combatifs.

 

Sur la base de ce constat marqué par une exploitation effrénée des travailleurs sur le dos de qui les grands groupes industriels et les entreprises réalisent des profits faramineux, et par les atteintes de plus en plus nombreuses aux libertés démocratiques et syndicales, CL-CGT s’emploie à défendre et à faire renaître le syndicalisme de lutte de classe et de masse, seul rempart contre l’offensive de MEDEF visant à asservir pour de nombreuses décennies les travailleurs et leurs familles.

 

Unis, ensemble et en même temps pour la relaxe des 4 de la Rochelle.

 

Poitiers, le 8 décembre 2007

 

 

 

 

Qu’est-ce que Continuer la CGT ?

 

Association constituée le 24 juin 1995 à Paris, par une assemblée de syndicalistes CGT (des militants FSU y avaient été invités). Ces militants ont réagi à la décision de la direction confédérale qui a fait voter au 45ème Congrès l’abandon du principe du syndicalisme de lutte de classe (statutaire depuis le Congrès fondateur de Limoges de 1895), le retrait d’affiliation à la FSM et le projet d’adhésion à la CES collaborationniste.

CL-CGT se veut un cadre d’impulsion, d’animation et de soutien à l’activité de militants sur les bases du syndicalisme de classe et de masse.

 

 

 
Accueil Dernière minute Education Syndicale Nos Coordonnées Le Rassembleur : Notre revue Sommaire Téléchargement Contactez nous ! Adhérer Vers d'autres sites Rechercher sur le site
Pour toute question ou remarque concernant ce site
  agnes.clcgt@wanadoo.fr
Dernière modification : 03 mars 2007