« Pour un Syndicalisme de Lutte de Classe et de Masse

Accueil ] Remonter ] 48ème Congrés de la CGT ] 47ème Congrès de la CGT Mars 03 ] Non à la Guerre ] Retraites ] Santé Protection Sociale ] Social et luttes ] Collectifs Nationaux ] Europe ] Conférences Internationales ] Nos Fondements ] Amis de C. L. CGT ] Archives ]

Accueil
Remonter
Education Syndicale
Nos Coordonnées
Le Rassembleur : Notre revue
Sommaire
Téléchargement
Contactez nous !
Adhérer
Vers d'autres sites
Rechercher sur le site

 

Compte-rendu de l’Assemblée Générale

de l’Association « Les Amis de Continuer la C.G.T. »

Paris, le 15 octobre 2005

 

 

André FAROPPA donne lecture du rapport d’ouverture.

L'assemblée générale est présidée par le camarade Claude EVEN.

Afin de lancer les débats, il est donné lecture de deux contributions :

- Contributions de Jean Luc SALLE

- Contribution de Daniel MAISONNAVE

 

Tous les présents s’accordent sur le fait qu’aujourd’hui, il convient de répondre à cette seule question :

Que faire des « Amis de Continuer la C.G.T. » ?

Notre association doit-elle où non devenir un nouveau syndicat national de lutte de classe ?

 

Tous les camarades interviennent à tour de rôle pour exposer leur point de vue.

 

Tous dénoncent l’insuffisance du travail militant au sein de notre association. Nos carences dans ce domaine sont très importantes et le fait que le site de CL.CGT n’ait pas été alimenté depuis le 3 mai 2005 en est la démonstration éclatante.

 

Diverses raisons à ces insuffisances :

Nombre important d’adhérents isolés, disséminés aux quatre coins de l’hexagone et qu’il est extrêmement difficile de rassembler.

Nombreux retraités, quelquefois âgés et à qui il n’est pas sérieusement possible de demander un engagement lourd et fatiguant.

Trop peu de militants encore en activité en prise directe avec la réalité du combat syndical dans les entreprises.

Le Collectif National, lui-même, nécessite de toute urgence un renforcement quantitatif. Il rencontre d’énormes difficultés pour rédiger les prises de position qui doivent être publiées et diffusées au fur et à mesure des besoins de l’actualité.

 

L’état de nos forces appelle un renforcement important et rapide.

Un plan de travail doit être élaboré dès que possible afin d’élargir l’audience de CL.CGT.

Une solidarité active envers les syndicats et les travailleurs isolés ayant été mis dans l’obligation de quitter la CGT doit être développée.

Il nous faut aussi prendre des contacts avec le mouvement révolutionnaire.

 

Finalement, l’idée de créer un nouveau syndicat national est abandonnée au profit de la constitution d’un rassemblement de toutes les forces syndicales révolutionnaires opposées au capitalisme et au réformisme.

 

Notre combat à l’intérieur de la CGT pour ramener la grande centrale ouvrière à ses orientations de lutte de classe doit continuer plus que jamais.

 

Les récents évènements à l’occasion du référendum sur l’Europe démontrent qu’il existe encore dans la CGT un nombre important de camarades attachés aux valeurs que nous défendons.

Notre aide est acquise à tous ceux qui se battent contre le patronat et l’exploitation capitaliste dans et hors la CGT.

Leur place est parmi nous.

 

Le renforcement de CL.CGT passe par la présence effective de nos militants au sein des conflits locaux et nationaux. Nos manquements par rapport notamment aux décrets scélérats gouvernementaux du mois d’août, du conflit de la SNCM et notre silence au sein des dernières manifestations nationales sont la preuve évidente de l’affaiblissement de notre association.

 

Notre expression doit parvenir à l’ensemble des travailleurs au moyen de notre site Internet mais aussi grâce à la création d’un journal se faisant l’écho des luttes et par la distribution de tracts lors des manifestations.

A ce niveau, le rôle de nos camarades retraités peut être très important.

 

Nous devons développer un service de communication qui place la presse bourgeoise devant ses responsabilités.

 

Enfin, l’importance de conserver et de développer nos relations internationales est largement soulignée par les participants à l’A.G. : Il est essentiel de resserrer les liens avec des organisations de lutte de classe et de masse comme le PAME grec et la FSM.

 

Une prochaine assemblée générale sera convoquée le samedi 3 décembre 2005 afin que nos statuts soient mis en conformité avec les décisions prises. Y sera également décidé le plan de travail comprenant une nouvelle répartition des tâches et toutes les mesures nécessaires pour dynamiser l’action de Continuer la CGT.

 

Nota : Notre AG a envoyé un télégramme de soutien aux travailleurs de la SNCM.

 

 
Accueil Dernière minute Education Syndicale Nos Coordonnées Le Rassembleur : Notre revue Sommaire Téléchargement Contactez nous ! Adhérer Vers d'autres sites Rechercher sur le site
Pour toute question ou remarque concernant ce site
  agnes.clcgt@wanadoo.fr
Dernière modification : 27 novembre 2005